Valérie-Micaela Bain: Portrait d’une fonceuse

Photo: Ambre Sachet “Les nouvelles, c’est comme un hôpital, ça ne ferme jamais.” Elle est la voix des images posées sur la remise en liberté de Guy Turcotte, les funérailles de René Angélil et les manifestations étudiantes de 2012. Avec cette affirmation, Valérie-Micaela Bain pèse ses mots. Même si le travail et l’acharnement figurent parmi…