In the fade / L’insulte: au coeur du conflit

Le déroulement d’un procès, le choix d’un sujet d’actualité politique épineux et controversé, un découpage en trois actes.

Les deux derniers films de Fatih Akin et Ziad Doueiri quittaient pourtant la ligne de départ avec plusieurs piliers communs. Le traitement des intrigues, quant à lui, en a décidé autrement.

Si je vous dis sélection au festival de Cannes 2017, prix d’interprétation pour son actrice, meilleur film en langue étrangère aux Golden Globes, vous me répondrez sans doute valeur sûre et gage de qualité. Pourtant Fatih Akin ne remplit qu’en partie sa part du contrat avec In the fade (Hors de nulle part). Diane Kruger est d’une crédibilité sans faille dans le rôle d’une femme qui perd mari et enfant à la suite d’un attentat. Pour un prix d’interprétation largement mérité, le revers de la médaille se pose là où Diane Kruger impose une justesse que le film peine à suivre. La ligne directrice de l’attentat s’essoufle dès que la prise de conscience est faite: l’actrice est de tous les plans et plus rien ne semble exister autour.

4002412
In the fade/Hors de nulle part, de Fatih Akin – @allocine

Prix d’interprétation à la Mostra de Venise 2017 également amplement mérité pour Kamel El Basha – qui joue Yasser, réfugié palestinien se retrouvant devant le tribunal après une querelle avec Toni (Adel Karam), chrétien libanais – et en lice pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, L’insulte de Ziad Doueiri n’a rien à envier au petit dernier d’Akin.

Revenons donc sur ce qui les différencie au plus haut point: le rythme. Les deux films partent pourtant sur un motif de base inspiré de conflits socio-politiques contemporains: le mari de Katja (Diane Kruger) est tué par des néo-nazis allemands parce qu’il est issu de l’immigration, alors qu’un conflit religieux retentissant à travers le conflit israélo-palestinien marque le point de départ de L’insulte.

Là où Doueiri maîtrise l’équilibre entre plaidoiries sur la quête d’une réconciliation et débordements civils face à l’affrontement des deux hommes, Akin cafouille avec un procès qui s’étire sans pour autant apporter d’information supplémentaire sur l’enquête ou les motifs du couple-tueur. In the fade tente tant bien que mal de s’immiscer dans la case thriller sans jamais y parvenir, toujours scolaire de par sa forme, affublé d’un premier acte (Famille) où seul le deuil règne, d’un deuxième (Justice) vide des réponses qu’on espérait trouver, et d’un troisième (La mer) dont la morale se révèle bancale. Le dernier film du cinéaste allemand d’origine turque n’atteint jamais le développement auquel il prétend sur l’enquête entourant l’attentat, préférant stagner sur la performance de l’actrice et le deuil de son personnage.

1
L’insulte, de Ziad Doueiri – AZFilms

Dans son genre, le film de Doueiri prend davantage le temps de développer ses personnages et ce qui les oppose, ce qui ne l’empêche pas de faire quelques raccourcis pour atteindre la réconciliation finale et trempée de romanesque.

Pour une fois qu’est mise en scène la haine de nationalistes découlant de la montée du suprémacisme blanc indissociable des unes de l’année 2017, Akin passe à côté d’un sujet riche de possibilités qui n’est à la fin plus qu’une occasion manquée. Doueiri a de son côté au moins le mérite de poser les questions qui dérangent. Celui qui a justement porté à l’écran L’attentat – chef d’oeuvre de Yasmina Khadra, revient à l’instar de nombreux cinéaste libanais sur la dure histoire de son pays traumatisé par la guerre civile, et en profite pour rappeler que de chaque côté de l’antagonisme se placent l’orgueil et la vérité.

In the fade et L’insulte sont au cinéma depuis le 2 février 2018

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s