Sorties: Le cinéma qui se raconte et l’acteur qui se regarde

Après Jeanne Balibar dans la peau de Barbara, Guillaume Canet dans son propre rôle et maintenant les frères Franco rejouant un duo de bras cassés à la fibre artistique, les acteurs semblent de plus en plus vouloir se prêter au jeu du méta récit au cinéma.

Avec Rock’n Roll, l’acteur et réalisateur français Guillaume Canet fait un pied de nez à la peopolisation qui accompagne le travail de chaque artiste du grand écran en proposant un faux documentaire sur sa vie d’acteur une fois les projecteurs éteints. Le projet est clair: aucune limite imposée lorsqu’il s’agit de montrer avec sincérité les envers de sa vie de famille et son manque de “rock” reproché par une jeune actrice lors d’un tournage où il joue son père.

Le problème est justement là: derrière l’intention première et audacieuse d’une autodérision sans frontières bien amenée dans une première partie drôle et cohérente se dévoile progressivement un récit qui tourne au vinaigre et tombe rapidement dans l’absurde si peu dosé qu’il en devient trop difficile de croire à l’authenticité invoquée par le réalisateur de Blood Ties pour justifier l’idée du film. Sans trop en dévoiler sur l’intrigue, le moment où l’acteur de 43 ans décide de prendre la pente de la transformation physique exagérée signe le point de non retour.

5.jpg
AZFilms

Aux côtés de son frère Dave Franco avec qui l’on sent une complicité palpable à l’écran, James Franco revient quant à lui à la fois devant et derrière la caméra pour porter à l’écran l’histoire vraie de Tommy Wiseau (James Franco) et Greg Sestero (Dave Franco) avec The Disaster Artist.

L’histoire d’un duo amical dont le rêve de percer en tant qu’acteurs à Los Angeles les poussera à passer derrière la caméra pour celui qu’on considère comme l’un des pires films jamais réalisés: The Room (2003). Adapté du livre “The Disaster artist: My life inside The Room”, le long-métrage démarre sur les chapeaux de roue puisqu’imprégné d’un timbre loufoque servi avec justesse par James Franco dans la peau d’un tarzan échevelé et décomplexé des temps modernes.

the-disaster-artist-tda-02424_rgb.jpg
Entract Films

The Disaster Artist – prix du meilleur film au festival de Saint-Sébastien en Espagne – nous laisse finalement avec la même perplexité que Rock’n Roll puisqu’il semble en ressortir un produit tout aussi scindé en terme de développement. Bien que sur papier celui-ci soit une adaptation – dont le film dans le film est d’ailleurs à la scène et au jeu d’acteur près calqué sur l’original The Room – et davantage une volonté de raconter qu’un délire personnel, les deux longs-métrages passent à côté de ce que leur sujet avait d’intéressant à offrir en terme de questionnements artistiques.

La mise en abyme du travail d’acteur permet à différents niveaux de questionner la finalité d’une oeuvre. Pour ce qui est de Rock’n Roll, Canet prend le parti-pris de devancer les critiques et la couche de glamour qui l’accompagne au quotidien pour en faire une satire, sans pour autant dépasser ce statut dans lequel il est mis ni revenir sur le pourquoi du comment il continue à faire ce métier. Quant à James Franco, sur un tout autre registre mais sur le thème similaire de l’artiste en crise, l’oeuvre tient plus longtemps la route avec ce certain mérite d’aborder son sujet de façon plus frontale. A force de tomber dans le simple pastiche en recréant bien des scènes mauvaises, l’acteur de Délire Express mise presque trop sur la performance en tant que telle, jusqu’à en oublier l’intérêt de revenir sur le statut d’oeuvre culte d’un des pires films de tous les temps.

                                                                                       Rock’n Roll, en salles dès le 1er décembre

                                                                                  The Disaster Artist, en salles le 8 décembre

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s