Fantasia 2017: Sélection, l’expérimental au féminin

Pour cette nouvelle et 21e édition de ce festival international qui n’a plus à faire ses preuves, Fantasia décide d’allier cinéma de genre et expérimental avec féminin à travers une programmation éclectique et délurée qui fait du bien et qui s’inscrit dans la lignée de l’effronté et féministe franco-belge de Julia Ducournau Grave. Une petite sélection gore au féminin s’impose donc.

 

  • Japanese Girls Never Die

002
Photo: Site web de Fantasia

Habitué du festival, le scénariste et réalisateur Daigo Matsui revient cette année avec un conte illustrant la jeunesse japonaise au féminin à travers différents portraits et micro-histoires, dont celle d’une jeune fille disparue mystérieusement et d’un groupe de lycéennes dont l’activité principale est de terroriser les hommes solitaires une fois la nuit tombée. Une adaptation du roman “Aruko Azumi is Missing” (Mariko Yamauchi) de passage en sélection officielle au Festival International du film de Tokyo 2017 à ne pas manquer pour ceux qui remettent en question la condition féminine au pays du Soleil levant.

16 juillet: 12h35 – Salle J.A. De Sève

 

  • The Little Hours

Assurément l’un des films les plus badass de cette nouvelle édition de Fantasia qui nous offre ici un film du scénariste et réalisateur américain Jeff Baena dans lequel coucher à droite à gauche est monnaie courante pour les habitantes de ce couvent du Nord de l’Italie. Une première québécoise qui risque d’être bourrée de péchés inavoués et de performances dignes de son choix d’actrices, avec en première ligne Aubrey Plaza et Alison Brie.

17 juillet: 18h50 – Auditorium des diplômés de la SGWU

 

  • Bitch

Indiewire en parle déjà comme une satire féministe des plus vicieuses. Bitch, c’est la métamorphose de Kafka version femme au foyer, une expérience humaine dans laquelle Jill – mère de quatre enfants mariée et trompée par Bill – tend peu à peu vers son état le plus animal et instinctif. Inspiré d’une étude de cas documentée, le long-métrage de la scénariste, réalisatrice et actrice Marianna Palka laisse place aux perversions du patriarcat pour sa première canadienne.

18 juillet: 21h30 – Auditorium des diplômés de la SGWU

  • Most Beautiful Island

000
Photo: Site web de Fantasia

Des projections en présence de la réalisatrice, scénariste, actrice principale Ana Asensio et de l’acteur Larry Fassenden pour cette première canadienne d’un film qui a raflé le Prix du jury et celui du meilleur long-métrage narratif au SXSW 2017. Fraîchement débarquée d’Espagne, Luciana fait comme elle peut pour survivre à New-York en tant qu’immigrante sans-papiers en proie à d’étranges opportunités de carrière.

22 juillet: 19h35 – Salle J.A. De Sève

24 juillet: 15h15 – Salle J.A. De Sève

  • Tiger Girl

001jpg.jpg
Photo: site web de Fantasia

Rien que pour la présence de la lumineuse et encore trop peu connue Maria-Victoria Dragus, récemment vu dans le dernier de Cristian Mungiu, Baccalauréat (2016). Tiger Girl nous projette dans le conte d’une jeunesse féminine désabusée et des désillusions de la génération millénium revisités par ce film allemand de Jakob Lass aux allures de portrait d’héroïnes déchues et galériennes des temps modernes.

30 juillet: 16h30 – Théâtre D.B. Clarke

Et autres recommandations dans le désordre pour cette catégorie:

Fashionista, Colossal, Galère au Brésil, Tragedy Girls.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s